RCI: premier producteur mondial de noix de cajou

Image caption En 2015, 625 000 tonnes de noix de cajou ont été récoltées en Côte d'Ivoire.

"A la surprise générale, la Côte d'Ivoire est devenue le premier pays producteur mondial de noix de cajou brut avec 25% de part de marché", a déclaré Malamine Sanogo, le directeur du Conseil coton-anacarde (CCA), qui gère la filière.

Il se fixe comme objectif d'atteindre un million de tonnes d'ici à 2020, en esperant que le prix soit incitatif et bon.

La Côte d'Ivoire, jusque-là deuxième producteur mondial, va réaliser une récolte de 725.000 tonnes, sur une production mondiale attendue prés de 3 millions de tonnes.

Le pays dépassant ainsi l'Inde (650.000 tonnes) et le Vietnam (325.000 tonnes).

La noix de cajou est à usage multiple: l'amande est utilisée en cuisine et dans les produits cosmétiques, la coque de la noix brute contient un liquide utilisé comme fluide pour les systèmes de freinage des avions.

En 2015, les principaux consommateurs sont les Etats-Unis (150.000), l'Union européenne (110.000 tonnes), l'Inde (200.000 tonnes), la Chine (50.000 tonnes), les Emirats Arabes Unis (15.000 tonnes) et l'Australie (15.000 tonnes).

Il reste à la Côte d'Ivoire de relever le défi du faible niveau de transformation locale de la noix de cajou, qui était de 6% l’année dernière.

Pour atteindre cet objectif, le pays prévoit la construction d'une école-usine, en partenariat avec le Vietnam, qui dispose d'une industrie de transformation.