Tensions entre le Maroc et l'UE

Le royaume a annoncé jeudi la "suspension de tout contact" avec l'UE pour protester contre une décision de la justice européenne invalidant un accord agricole conclu avec le royaume au motif qu'il s'appliquait aussi au Sahara occidental. Le gouvernement a réitéré son rejet catégorique de la décision de la justice européenne" et a dénoncé son "caractère hautement politique" et "contraire au droit international". C'est ce qu'indique un communiqué officiel publié à l'occasion du conseil des ministres.

La justice européenne avait annulé en décembre un accord entre l'Union européenne et le Maroc relatif aux mesures de libéralisation réciproques en matière de produits agricoles et de la pêche. Le texte approuvait l'application dudit accord au Sahara occidental, ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc mais revendiquée par les indépendantistes du Polisario.

Dans l'attente d'explications et d'assurances nécessaires de la partie européenne, "le gouvernement"a décidé de suspendre tout contact avec les institutions européennes, à l'exception des discussions liées" au dossier en question

Cette décision de la justice européenne avait également suscité la préoccupation des pays membres de l'UE qui avait annoncé vouloir faire appel du jugement, au moment où les Européens ne veulent surtout pas se brouiller avec le Maroc, un allié précieux dans leur lutte contre la mouvance jihadiste après les attentats de Paris.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon se rendra le 6 mars à Alger pour sa première visite consacrée au sahara occidental.