Soldats kényans : la Somalie se rétracte

Hassan Sheikh Mohamoud a récemment déclaré qu’environ 180 soldats kényans avaient été tués par les djihadistes d’Al-Shabbaab, en janvier dernier, en Somalie.

Copyright de l’image BBC World Service
Image caption Hassan Sheikh Mohamoud, le président somalien

Mais, selon un porte-parole du président somalien, ce dernier a été mal cité à la suite d’une interview accordée à une télévision somalienne.

Le nombre avancé par Hassan Sheikh Mohamoud correspond à l’effectif des soldats qui étaient sur le lieu de l’attaque djihadiste, qui a coûté la vie à des soldats kényans, précise son porte-parole.

Nairobi aurait protesté contre les autorités somaliennes, en jugeant exagéré le bilan faisant état de 180 soldats kényans tués.

Le Kenya participe aux combats menés par une force de l’Union africaine en Somalie, contre Al-Shabbaab.

Nairobi n’a jamais rendu public le bilan de l’attaque perpétrée par Al-Shabbaab contre ses soldats.