Des experts de l'ONU à Bujumbura

Trois experts mandatés par l'ONU pour enquêter sur des violations des droits de l'homme au Burundi ont commencé leur travail.

Copyright de l’image

Ils doivent rester sur place jusqu'au 8 mars et ils vont présenter leurs résultats le 21 mars.

En janvier, le Conseil de sécurité a tenté d'obtenir du gouvernement burundais qu'il ouvre un dialogue avec l'opposition dans le cadre d'une nouvelle médiation.

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril de M. Nkurunziza, réélu en juillet, à un troisième mandat.

L'opposition, la société civile et une partie de son camp jugent cette réélection contraire à la Constitution et à l'Accord d'Arusha qui a mis fin à la guerre civile (1993-2006).

Les violences ont déjà fait plusieurs centaines de morts et contraint à l'exil plus de 70.000 personnes, selon l'ONU.