Trois fonctionnaires tués au Burundi

Aucun groupe n'a revendiqué les dernières attaques au Burundi
Image caption Aucun groupe n'a revendiqué les dernières attaques au Burundi

Les autorités du Burundi ont indiqué mercredi que des hommes armés ont tué trois fonctionnaires locaux dans diverses régions du pays depuis vendredi dernier.

Le gouverneur de la province de Makamba, Gad Niyukuri, a déclaré que des hommes armés non identifiés avaient tué le chef d'un village dans le district de Kibago mardi soir.

Il a aussi indiqué que la victime avait été attaquée à son domicile, vers 22 heures.

Deux autres responsables locaux ont été tuées dans la province de Bururi, à 70 km de Bujumbura, dans le district de Mugamba.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité des attaques.

C’est le dernier épisode de violence depuis que le président Pierre Nkurunziza a entamé son troisième mandat contesté par ses adversaires politiques.

Plus de 400 personnes ont été tuées depuis avril 2015.