Traque contre de présumés militants de l’EI

La police kenyane offre une récompense de 20 000 dollar pour la capture de deux étudiants en médecine, accusés d'être impliqués dans un complot visant à mener une attaque à l'anthrax dans le pays.

Copyright de l’image AP

Lundi, la police a annoncé avoir déjoué une attaque et arrêté le présumé cerveau, Mohamed Abd Ali.

Ce dernier est médecin dans un hôpital kenyan.

Les suspects sont considérés comme appartenant à une cellule liée au groupe Etat islamique.

Un journaliste de la BBC dans la capitale kenyane Nairobi a indiqué que c’est la première fois que la police kenyane procède à des arrestations de suspects liées à l’EI.