Algérie : sept islamistes tués

En Algérie, sept islamistes armés ont été tués mercredi après midi lors d'une opération de ratissage de l'armée près de la ville de Lakhdaria, dans le nord du pays.

Copyright de l’image Reuters

L'annonce a été faite par le ministère algérien de la Défense.

C'est la première fois depuis des années qu'autant d'islamistes armés sont tués non loin de la capitale algérienne

L'opération de ratissage et d'encerclement lancée par des unités de la première région militaire est toujours en cours.

Deux des sept islamistes tués avaient rejoint les maquis islamistes respectivement en1993 et en 2001.

Les militaires ont récupéré plusieurs armes et des munitions de guerre.

Ces derniers mois, plusieurs abris servant de refuges aux islamistes armés, ont été découverts et détruits par les forces de sécurité dans cette même région de Bouira, à l'est d'Alger.

Le ministère de la Défense indique que les groupes armés islamistes, qui opéraient autrefois essentiellement à l'est d'Alger, notamment en Kabylie, se sont redéployés ces dernières années à travers de nombreuses régions du pays.

Leur présence est importante dans les zones sahariennes, en particulier aux frontières avec la Tunisie, la Libye et le Mali.

En mars dernier, 14 islamistes armés avaient été tués et un important lot d'armement de guerre récupéré lors d'une vaste opération de l'armée, qui se poursuit encore dans la région d'El-Oued, dans l'extrême sud-est algérien.

En 2015, 157 islamistes armés, dont 10 émirs, chefs de groupes, avaient été tués ou arrêtés, lors des opérations de ratissage menées par les forces de sécurité dans différentes parties d'Algérie, selon un bilan publié le 2 janvier 2016 par le ministère de la Défense.