Révélations sur l’arrestation de Mandela

Copyright de l’image b
Image caption Nelson Mandela, héros anti apartheid (archives)

Les révélations faites dans le journal Sunday Times, peu avant la mort de l’espion américain Donald Rickard, semblent confirmer les soupçons selon lesquels Nelson Mandela qui allait devenir le premier président noir d'Afrique du Sud a été arrêté par la CIA.

Les moments qui ont précédé son arrestation près de Durban en 1962, ont toujours été flous. Mandela se faisait passer pour un chauffeur quand sa voiture a été arrêtée à un barrage de la police.

Les confidences de Rickard sur les manœuvres de la CIA semblent également confirmer qu'il était l'homme qui a aidé à mettre en place un plan pour arrêter celui qui deviendra ensuite le prisonnier le plus célèbre au monde.

Le chef de file de l’armée de résistance a été considéré comme un terroriste et «le plus dangereux communiste" hors de l'Union soviétique et une menace pour l'Occident.

Mais Mandela a toujours déclaré ne pas être un membre du parti communiste.

La déclaration de l’ancien espion devrait faire pression sur l'agence d'espionnage des États-Unis pour communiquer des documents au sujet de son implication dans l'arrestation de Nelson Mandela et sur son soutien au gouvernement de l'apartheid.

Donald Rickard qui est mort en 2013 n'a jamais été officiellement associé à la CIA, mais a travaillé comme diplomate en Afrique du Sud avant de se retirer à la fin des années 70.