Burundi : reprise du dialogue à Arusha

Copyright de l’image
La reprise du dialogue est prévue ce samedi à Arusha pour tenter de sortir le Burundi de la crise. Une réunion à l’issue incertaine, car elle est boycottée par l'opposition radicale.

La plateforme de l’opposition, le CNARED - le Conseil national pour la restauration des accords d’Arusha et de l’Etat de droit -, a décidé de boycotter la rencontre tant qu’elle n’est pas invitée.

Selon son porte-parole, le facilitateur du dialogue a convié les partis politique membres et les personnalités du CNARED. Une seule de ces personnalités a répondu à l’invitation.

Le gouvernement participe à cette rencontre.

Selon Willy Nyamitwe, le conseiller en communication du président burundais, cette rencontre s’inscrit dans la suite logique du dialogue inter-burundais qui se déroule à l’intérieur du pays.

Cependant, il n’est pas question de discuter avec le CNARED, que le pouvoir a toujours lié au mouvement insurrectionnel et à la tentative de coup d’Etat de mai 2015.

Les pourparlers se dérouleront sous l’égide du nouveau facilitateur, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa.

La facilitation avait annoncé la tenue de cette session au début du mois, mais la séance avait été reportée.

Le gouvernement exigeait alors des consultations préalables sur l’agenda et les participants.