La Somalie apprécie les drones

Copyright de l’image AFP
Image caption Vol d'un drone

Les drones américains effectuent régulièrement des frappes ciblées contre les militants islamistes.

Pour M. Abdusalam Hadliyeh Omer, les frappes menées par les drones ‘’causent moins de victimes civiles que les autres méthodes de guerre’’.

Le chef de la diplomatie somalienne estime que ces frappes n'ont pas fait de victimes civiles ces derniers temps.

Dans une interview accordée à la BBC, Abdusalam Hadliyeh Omer a déclaré que les drones constituaient une arme très efficace dans la lutte contre Al Shabab même si elles pourraient être contestées dans d'autres pays.

Plusieurs principaux membres d'Al Shabab ont trouvé la mort dans les frappes de drones américains au cours des dernières années.

Les responsables américains croient avoir tué Hassan Ali Dhoore, un haut responsable d’Al Shabab accusé d'avoir organisé des attaques sanglantes sur l'aéroport de Mogadiscio et contre un hôtel en mars dernier.

M. Omer a révélé que le gouvernement est maintenant en train de gagner la guerre contre Al Shabab.

Le groupe djihadiste, qui contrôlait une grande partie de la Somalie, y compris la capitale, Mogadiscio, a perdu beaucoup de terrain au cours des dernières années en faveur des troupes gouvernementales, soutenues par les forces de l'Union africaine.

Mais les Somaliens signalent qu’Al Shabab contrôle encore plusieurs villes dans une région très boisée du port de Kismayo, dans le nord du pays.