RDC : 75 miliciens arrêtés

Le groupe est accusé de viol sur des filles dont certaines avaient moins d'un an.

La nouvelle milice appelée "Djeshi ya Yesu" (Armée de Jésus, en swahili) œuvrait à Bukavu, une ville située dans l’Est du Congo.

75 membres de ce groupe ont été arrêtés depuis deux jours mais l’information n’a été donnée que jeudi par le ministre congolais de la Justice.

Alexis Thambwe Mwamba explique que le député provincial Frédéric Batumike était à la tête de la milice et qu’il fait partie des personnes arrêtées.

Le groupe a lancé plusieurs attaques meurtrières sur des positions de l’armée et de la police.

Toujours selon le ministre de la Justice, les miliciens se seraient rendus coupables de viols d’une trentaine de jeunes filles.

Un féticheur leur avait assuré qu’ils obtiendraient une protection surnaturelle par ce moyen.

Le Dr. Mukwenge, gynécologue congolais célèbre pour l’aide qu’il apporte aux femmes violées dans les conflits qui ravagent l'Est congolais, avait dénoncé les faits en 2014 et 2015.

Il s'agissait de viols nocturnes de fillettes dont les plus jeunes étaient âgées de deux mois à Kavumu, village proche de Bukavu, située à Kabare, la circonscription électorale de Frédéric Batumike, député provinciale depuis 2006.

Lire aussi: