RCA : les casques bleus de nouveau visés

Copyright de l’image

Les Nations unies ont annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête sur deux nouveaux cas d'agressions sexuelles présumées de mineurs par des Casques bleus en Centrafrique (MINUSCA).

Les accusations datent de mai et les agressions présumées se seraient produites dans la région centrale de Kemo, a précisé le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric.

Des abus similaires, impliquant des soldats de la MINUSCA, ont déjà eu lieu en Centrafrique.

Une enquête de l'ONU a identifié, en janvier dernier, sept cas présumés d'abus sexuels mettant en cause des Casques bleus.

Elle visait des soldats de la République du Congo et de la République démocratique du Congo (RDC).

Les contingents incriminés avaient été confinés dans leurs casernes. À la fin de ce même mois, Anthony Banbury, un officiel de l’ONU a accusé dix casques bleus de ces cinq pays d'avoir abusé en 2014 et 2015 de mineurs en Centrafrique.