Nigeria : un officiel sierra-léonais enlevé

Copyright de l’image AFP
Image caption Ernest Bai Koroma (photo), le président de la Sierra Leone, devra voir avec les autorités nigérianes comment faire libérer Nelson Williams.

Les autorités nigérianes et sierra-léonaises affirment ne pas connaître l’identité des ravisseurs.

Ces derniers auraient demandé une rançon en échange de la libération du major général Nelson Williams, ancien chef de l'armée sierra-léonaise.

La police nigériane affirme pour sa part ne pas savoir où il est détenu.

"Ce qui lui est arrivé nous inquiète beaucoup. Nous prions pour que sa vie soit sauve et qu’il nous revienne très vite. Nous faisons confiance à nos homologues du Nigeria. Nous sommes sûrs qu’ils feront tout pour la libération de Nelson Williams", a réagi le ministre sierra-léonais de l'information, Mohamed Bangura.

Nelson Williams travaillait pour les services diplomatiques de son pays au Nigeria.

Les enlèvements suivis de demandes de rançons sont monnaie courante dans certaines parties du Nigeria.