Benjamin Netanyahu en visite en Afrique

Copyright de l’image Getty
Image caption Benjamin Netanyahu

Selon de sources concordantes, le chef du gouvernement israélien doit se rendre en Ouganda, au Kenya, en Ethiopie et au Rwanda.

Il s’agit de la première visite d'un Premier ministre israélien en Afrique depuis celle effectuée en 1994 à Casablanca par son prédécesseur Yitzhak Rabin.

Le chef du gouvernement israélien compte profiter de sa tournée africaine pour trouver de nouveaux partenaires commerciaux.

Sa visite va aussi marquer le 40e anniversaire de la mort de son frère dans une opération commando en Ouganda.

Il est également prévu l’ouverture des bureaux de l'Agence israélienne pour le développement international dans les quatre pays que le Premier ministre visitera.

Cette agence partage avec les pays en voie de développement les technologies et le savoir-faire israéliens.

"Revenir en Afrique par la grande porte"

En février, Benjamin Netanyahu avait annoncé avoir accepté l'invitation de dirigeants africains à se rendre sur le continent pour le 40e anniversaire de l'opération menée le 4 juillet 1976 par des commandos israéliens pour libérer les passagers d'un vol Tel-Aviv/Paris détourné à Entebbe.

Son frère avait péri dans cette opération.

"Cela fait partie d'un effort majeur de notre part pour revenir en Afrique par la grande porte. Cette visite est importante pour les entreprises israéliennes et pour Israël, pour les pays d'Afrique aussi", a déclaré dimanche M. Netanyahu, en conseil des ministres.

Selon le cabinet de M. Netanyahu, 11,7 millions d'euros seront consacrés au "renforcement des relations économiques et bilatérales avec les pays africains".