Dopage : sanctions contre Doha

Les bureaux de l'agence mondiale antidopage Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les bureaux de l'agence mondiale antidopage

L'Agence mondiale antidopage a suspendu le laboratoire de contrôles de Doha pour quatre mois.

L'AMA estime que les installations qataries ne sont pas en conformité avec les nouvelles normes de qualité.

La suspension a pris effet le 7 novembre dernier et le laboratoire ne peut donc plus effectuer de contrôles antidopages sur des échantillons sanguins ou urinaires.

Le laboratoire de Doha a 21 jours pour faire appel de la sanction devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à partir du jour de la notification de la suspension.