Les talents cachés du football africain

Kenneth Kerewi Copyright de l’image Kenneth Kerewi
Image caption Kenneth Kerewi

Les footballeurs africains ont l'habitude de fouler les pelouses du monde entier avec seulement une poignée de joueurs d'élite qui évoluent dans les meilleures ligues européennes. Et les autres joueurs moins connus ? Ils tentent de percer tant bien que mal en empruntant des chemins de traverse.

KENNETH KEREWI - Nigeria and Kiwi FC (Samoa)

Kenneth Kerewi, 35 ans, jouait en semi-professionnel au Nigeria et travaillait en parallèle pour une église locale. Mais il avait un rêve, celui de jouer en Ligue des Champions.

"Tout a commencé avec mon désir de jouer en Ligue des champions et la seule opportunité était avec l'Océanie", a confié le joueur à la BBC Sport.

LE FOOTBALLEUR AFRICAIN DE L'ANNÉE 2017

POUR VOTER, CLIQUEZ ICI jusqu'au 27 novembre 18h00 GMT.

Les cinq nominés sont :

Pierre-Emerick Aubameyang : nominé pour le Footballeur Africain BBC

Naby Keita : nominé pour le Footballeur Africain BBC

Sadio Mané : nominé pour le Footballeur Africain BBC

Victor Moses : nominé pour le Footballeur Africain BBC

Mohamed Salah : nominé pour le Footballeur Africain BBC

Le nom des joueurs a été dévoilé lors d'une émission spéciale en direct le samedi 11 novembre.

Le lauréat 2017 sera annoncé le lundi 11 décembre, en direct en TV, radio et en ligne, à partir de 17h35 GMT.

-----------------------------------------------

C'est ainsi qu'il a intégré le Kiwi FC des Samoa en juin 2016. Il manque cette saison de la Ligue des champions car il ne peut réunir tout de suite les fonds pour payer son billet d'avion.

Copyright de l’image Kenneth Kerewi
Image caption Kenneth Kerewi

Ce n'est donc qu'en 2017 que les rêves de Kerewi deviennent réalité mais pas avec le Kiwi FC. Il est prêté au Utulei Youth, une équipe des Samoa américaines. Le match contre Lupe Ole Soaga attire seulement 100 spectateurs.

Mais peu importe, Kerewi vit son rêve éveillé et marque même 2 buts pendant cette Ligue des champions. L'équipe adverse a été impressionnée par son jeu et a sollicité Kerawi pour la saison prochaine. Il n'est pas prêt de lâcher de si tôt son bout de ''paradis''.

ARISTIDE BANCE - Burkina Faso and Al Masry (Égypte)

L'international burkinabé est le Marco Polo du football africain. Le joueur de 33 ans a joué dans 20 clubs différents que ce soit au Burkina Faso, en Belgique, en Ukraine, en Allemagne, à Dubaï, au Qatar, en Turquie, en Finlande, au Kazakhstan, en Afrique du Sud, en Lettonie et plus récemment en Égypte.

"C'est dommage que les matchs soient joués à huis clos pour le moment - pour des raisons de sécurité", a-t-il expliqué. "Ce serait vraiment super si les supporters pouvaient revenir dans les stades."

Depuis le drame de Port-Saïd en 2012 - qui a été suivi d'une bousculade meurtrière en 2015 - la plupart des matchs de football en Égypte se jouent sans les supporters.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Aristide Bance

Cependant, il admet que barouder sans fin a un prix :

"Mon pays me manque vraiment", a-t-il révélé. "Je suis ici pour travailler mais on est obligé de laisser ses amis, ses frères et sa famille pour aller jouer."

MEMORY PHIRI - Zambie et South Western Oklahoma (États-Unis)

Depuis toute petite, elle rêve de devenir footballeuse et n'en fait qu'à sa tête, quitte à ne pas écouter ses parents qui préfèrent la voir sur les bancs de l'école.

"Le football est bien plus qu'un sport pour moi, c'est ma vie" confirme la joueuse de 19 ans.

Elle évolue rapidement au sein de l'équipe féminine des moins de 17 ans de la Zambie et brille lors d'un tournoi en Suède.

Copyright de l’image Memory Phiri
Image caption Memory Phiri

La milieu de terrain ne tarde donc pas à jouer pour la Coupe du monde 2014 au Costa Rica, se révélant au cours des trois matchs.

"Représenter mon pays en Coupe du monde est la meilleure expérience qui me soit arrivée dans la vie", a précisé Phiri.

La Zambienne a depuis continué son bout de chemin aux États-Unis, où elle joue au niveau universitaire pour South Western Oklahoma University et espère poursuivre une carrière professionnelle.

Mais elle n'a pas totalement ignoré le souhait de ses parents : elle a aussi pour ambition de devenir médecin du sport et aider dans leur rééducation les athlètes africains victimes de blessures.

SALOGO BABA SOUMAILA - Burkina Faso and Londrina (Brésil)

Image caption Salogo Soumaila

L'Amérique du Sud est un tremplin continental peu utilisé mais il existe des exceptions.

Le Burkinabé Salogo Soumaila en fait partie. Le joueur de 19 ans a rejoint l'an dernier Londrina, la deuxième division brésilienne.

"Je suis venu ici parce que les gens disent que les Brésiliens sont les meilleurs joueurs du monde, alors je me suis dit : pourquoi ne pas relever le défi ?", a-t-il déclaré à BBC Sport.

Son espoir, comme tous les autres joueurs, est d'obtenir à terme un ''gros contrat'' avec un club européen.