Un homme écroué pour la mort d'une athlète éthiopienne

zenash,gezmu,ethiopie,marathon Copyright de l’image Getty Images
Image caption Lundi soir, la championne d'athlétisme d'origine éthiopienne Zenash Gezmu a été assassinée. La jeune femme, âgée de 27 ans, serait décédée d'asphixie après avoir été frappée par un homme.

Zenash Gezmu, une marathonienne de 27 ans d'origine éthiopienne, a été assassinée lundi. L'homme, soupçonné d'avoir commis ce meurtre, a été écroué ce mercredi.

Le corps de Zenash Gezmu a été retrouvé mardi dans son appartement en région parisienne, sur les indications d'un homme qui venait de se constituer prisonnier dans un commissariat parisien.

Cet homme de 28 ans, originaire d'Afrique de l'est comme elle, était arrivé en France il y a deux ans en situation régulière pour participer à un marathon, selon une source proche de l'enquête.

Il a expliqué aux enquêteurs avoir étouffé la jeune femme avec un coussin, mais aussi l'avoir frappée avec l'un des nombreux trophées présents dans l'appartement. Il a été écroué.

Zenash Gezmu travaillait comme femme de ménage entre ses entraînements et résidait dans un appartement de Neuilly-sur-Marne, dans la banlieue est de Paris.

Arrivée en Europe en 2011, Zenash Gezmu cumulait les victoires, comme en témoignent les nombreuses coupes et médailles retrouvées chez elle, et avait notamment bouclé son dernier marathon à Amsterdam en 2h32.

"Il n'y en a pas beaucoup comme elle, qui se lèvent à 5 heures pour s'entraîner, matin et soir, après avoir fait des ménages dans un hôtel. Ce qui comptait pour elle, c'était de faire des performances, pour être reconnue de la fédération française et remercier le pays qui l'avait accueillie", a déclaré au Parisien Nicolas Valat, qui l'avait entraînée pendant trois ans.

Sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, les messages en hommage à Zenash Gezmu se multiplient ces derniers jours.

Sur Twitter, le Stade français a déclaré : "Aujourd'hui est un triste jour pour le monde de l'athlétisme. Zenash Gezmu nous a quitté. Le Stade Français s'associe à la douleur et la peine de tous ses proches. Repose en Paix championne".