Villar destitué par le Tribunal administratif du sport

M. Villar est soupçonné d'avoir créé et bénéficié, depuis des années, d'un large réseau de corruption dans le football espagnol. Copyright de l’image AFP
Image caption M. Villar est soupçonné d'avoir créé et bénéficié, depuis des années, d'un large réseau de corruption dans le football espagnol.

Le président de la Fédération espagnole de football (RFEF) Angel Villar, suspendu pour son implication dans un scandale de corruption, a été formellement destitué vendredi par le Tribunal administratif du sport (TAD).

Selon les médias espagnols, le TAD a adopté cette résolution contre Villar en estimant que le dirigeant avait fait campagne pour sa réélection au printemps dernier tout en gardant les commandes du comité de direction intérimaire de la RFEF, censé être neutre dans le processus électoral.

Villar, à la tête de la Fédération pendant 29 ans, a été suspendu en juillet dernier après avoir été placé deux semaines en détention dans le cadre d'un scandale de corruption au sein du football espagnol.

Selon la justice, l'ancien vice-président de la Fifa et de l'UEFA est soupçonné d'avoir mis en place une structure qui permettait de détourner des fonds au profit de ses proches ou de lui-même.

La situation de la Fédération espagnole est suivie de très près par la Fifa, qui l'a mise en garde la semaine dernière contre toute ingérence politique, un avertissement susceptible d'entraîner une suspension de l'équipe nationale en vue du Mondial-2018.