Kheireddine Madoui, premier entraineur algérien en Egypte

Le club égyptien de football Al Ismaili vient de confirmer la nomination de son nouvel entraineur.

Il s'agit de Kheireddine Madoui, le premier algérien coach en Egypte.

Le club égyptien de football Al Ismaili a annoncé la nomination de l'algérien Kheireddine Madoui nouvel entraineur de son équipe fanion.

Il remplace le portugais Pedro Barny.

Le conseil d'administration du club, présidé par Ibrahim Othman, qui a pris la décision n'a pas précisé par contre la durée du contrat de Madoui qui a été présenté aux supporters sur le site officiel du club.

Lire aussi:Salah, le "pharaon" du football africain

C'est une première pour le jeune entraineur algérien qui aura la tâche de conduire une des meilleures équipes du championnat égyptien et des plus ambitieuses en matière de titres dans les compétitions locales et continentales.

Les Darwishes, comme on les surnomme, ont en fait terminé la saison en deuxième position du championnat local, derrière Al Ahly et disputeront donc la Ligue des Champions Africaine la saison prochaine. Un défi de grande envergure pour l'algérien en terre des Pharaons.

Copyright de l’image Ismaily SC
Image caption Kheireddine Madoui, premier entraineur algérien en Egypte

Madoui se sépare ainsi de son club tunisien l'Etoile du Sahel, qu'il a laissé troisième en championnat et finaliste malheureux de la coupe de Tunisie, pour une aventure égyptienne inédite.

En plus de son expérience tunisienne, le technicien algérien avait dirigé durant la saison 2015/2016 le club Al Wehda en Arabie Saoudite.

Lire aussi:Salah "Joueur de l'année", selon les journalistes

C'est sans doute pour son palmarès riche en titres et réalisations que les dirigeants d'Al Ismaili l'ont déniché.

Ils ambitionnent de briser la hiérarchie imposée par Al Ahly et le Zamalek en alternance et se hisser sur la plus haute marche du podium.

Agé de 41, le technicien algérien a déjà à son actif le titre le plus prestigieux du football africain à savoir la Ligue des Champions qui il avait gagné avec son ancien club ES Sétif en 2014 doublée de la super coupe africaine.

Lire aussi: Salah, le roi africain de Premier League

Il a été nommé, la même année, par la Confédération Africaine de Football CAF meilleur entraineur africain alors qu'il n'avait que 37 ans.

Il a marqué de ce fait l'histoire du football africain en devenant le plus jeune entraineur ayant remporté la Ligue des Champions.