Un capitaine noir pour les Springboks

Afrique du Sud Copyright de l’image CHRISTIAAN KOTZE
Image caption Ziyanda Kolisi, 28 sélections avec les Springboks

C'est la première fois dans l'histoire du rugby sud-africain qu'un joueur noir est nommé capitaine des Springboks.

Une équipe de rugby plus représentative de la société sud-africaine, voici le vœu d'une frange des habitants du pays de Mandela en 2007 lorsque les Springboks remportent la coupe du monde de rugby.

A lire aussi : Mondial-2023 de rugby : l'Afrique du sud 'amère'

La désignation de Siya Kolisi semble un pas important vers ce souhait d'une partie des sud-africains.

Le troisième-ligne de 26 ans vient d'être désigné pour porter le brassard de l'équipe sud-africaine pendant sa tournée d'été.

A lire aussi :Afrique du Sud : Van Niekerk reviendra en 2019

C'est le sélectionneur des Springboks, Rassie Erasmus, qui l'a annoncé lundi.

Il deviendra le mois prochain le premier joueur noir capitaine de l'équipe nationale de rugby en test-match lors de trois rencontres face à l'Angleterre.

Siya Kolisi, 28 sélections avec les Springboks, est né dans un township de Port Elizabeth, au sud-est du de l'Afrique du Sud.

Il est déjà capitaine de l'équipe des Stormers en Super Rugby et a fait ses débuts sous le maillot des Springboks en 2013.

A lire aussi : Athlétisme: Wayde van Niekerk sérieusement blessé

Le rugby a très longtemps été considéré en Afrique du Sud comme un sport réservé aux seuls Blancs, notamment sous le régime de l'apartheid.

Le XV sud-africain compte toujours une majorité de joueurs blancs si bien que régulièrement la polémique sur la composition des Sprinboks ressurgit.

En 2015, le gouvernement a fini par imposer un quota de joueurs 'non-blancs'.

A lire aussi :Mondial de rugby : l'Af. du Sud favorite

Avec son premier capitaine noir, la fédération sud-africaine de rugby veut démontrer qu'il y a une véritable transformation raciale dans ce sport, l'un des plus populaires en Afrique du Sud.