La Fifa suspend Kalusha Bwalya pour deux ans

Ballon d'Or africain 1988, Kalusha Bwalya a été entraîneur de l'équipe nationale de la Zambie et président de la fédération de football du pays. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Ballon d'Or africain 1988, Kalusha Bwalya, a été entraîneur de l'équipe nationale de la Zambie et président de la fédération de football du pays.

L'instance chargée de la gestion du football dans le monde a infligé à Kalusha Bwalya, Ballon d'Or africain 1988, une sanction lui interdisant de pratiquer des "activités liées au football" (activités administratives, sportives ou autres) au niveau national et international" pendant deux ans.

Elle déclare dans un communiqué avoir sanctionné les relations de l'ancien footballeur zambien avec le Qatari Mohammed Bin Hammam.

Ce dernier est définitivement écarté par la Fifa de toute activité liée au football, depuis 2011, pour corruption. Il nie les accusations portées sur lui.

LIRE AUSSI :

Elections à la Fifa: Kalusha Bwalya se retire

Le comité d'éthique de la Fifa déclare qu'il enquêtait depuis février 2017 sur Bwalya, qui est membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

"La chambre d'arbitrage a déclaré M. Bwalya coupable d'avoir violé l'article 16 et l'article 20 du code de déontologie de la Fifa", est-il écrit dans le communiqué.

Ces deux articles régissent la confidentialité et les questions relatives aux cadeaux et avantages au sein de cette instance internationale.

LIRE AUSSI

CAN U20: la Zambie championne d'Afrique

"Une amende d'un montant de 100.000 francs suisses (environ 57,6 millions de francs CFA) a également été infligée à M. Bwalya", ajoute la Fifa.

Elu par la CAF meilleur joueur africain de l'année en 1988, le footballeur zambien a été ensuite entraîneur de l'équipe nationale de son pays.

Il a dirigé aussi la Fédération zambienne de football.

La BBC a tenté d'entrer en contact avec Kalusha Bwalya. Mais il n'était pas immédiatement joignable pour réagir à la décision de la Fifa.