Le Nigeria échappe à une suspension de la Fifa

Amaju Pinnick, le président de la NFF, et Gianni Infantino, le patron de la Fifa
Image caption Amaju Pinnick, le président de la NFF, et Gianni Infantino, le patron de la Fifa

Le Nigeria a évité d'être suspendu par la Fifa en rétablissant Amaju Pinnick dans ses fonctions de président de la Fédération nigériane de football (NFF).

L'organisation chargée de la gestion du football dans le monde avait donné aux autorités du Nigeria un ultimatum fixé au lundi 20 août 2018, au-delà duquel le pays allait être suspendu si le siège de la NFF n'était pas restitué à Amaju Pinnick et à ses collaborateurs.

A lire aussi : Carl Ikeme va retrouver les Super Eagles

L'élection de Pinnick à la tête de la Fédération nigériane de football en 2014 avait été contestée par Chris Giwa, qui est interdit par la Fifa d'exercer une activité liée au football pendant cinq ans.

La justice nigériane avait donné un verdict favorable à Giwa et avait ordonné l'expulsion de Pinnick et de ses collaborateurs du siège de la NFF.

A lire aussi : Le père de John Obi Mikel kidnappé avant le match contre l'Argentine

A lire aussi : Football : le sélectionneur adjoint du Nigeria accusé de corruption

"La suspension de la NFF ne prendra pas effet", a déclaré la Fifa dans un communiqué, après que les autorités nigérianes lui ont confirmé que Amaju Pinnick et son secrétaire général Mohammed Sanusi ont repris le contrôle effectif de la NFF et de leurs bureaux.

"Le gouvernement fédéral a déjà fait part à la Fifa de sa position ferme en reconnaissant le bureau dirigé par Pinnick comme le seul organe exécutif exécutif de la NFF", a écrit sur Twitter un collaborateur de Laolu Akande, le vice-président du Nigeria.

A lire aussi :Football : le sélectionneur adjoint du Nigeria accusé de corruption

La Fifa refuse l'ingérence des gouvernements dans le fonctionnement des fédérations nationales de football.

Le mandat d'Amaju Pinnick expire en septembre. Le renouvellement du bureau de la NFF est prévu le 20 du même mois.