La direction du football sierra-léonais dans la tempête

Isha Johansen, évincée de la direction du football sierra-léonais, gagne toujours la confiance de la Fifa.
Image caption Isha Johansen, évincée de la direction du football sierra-léonais, a toujours la confiance de la Fifa.

La commission gouvernementale anticorruption (ACC) de la Sierra Leone a demandé à Isha Johansen et à Christopher Kamara de quitter la présidence et le secrétariat général de la Fédération sierra-léonaise de football (SLFA) avant le 19 septembre.

A lire aussi : Sierra Leone-Football : Isha Johansen mise à l'écart

A lire aussi : Sierra Leone : Isha Johansen libérée

"J'ai été informée de la lettre de l'ACC, mais je préfère ne pas la commenter", a répondu Mme Johansen à la question de la BBC de savoir ce qu'elle compte faire de la décision de l'organe national anticorruption.

Isha Johansen et Christopher Kamara font face, depuis 2016, à des accusations de corruption qu'ils ont toujours niées.

L'ACC affirme qu'ils doivent être suspendus de leurs fonctions en vertu des lois sierra-léonaises sur la corruption, jusqu'à ce qu'ils soient jugés par les juridictions nationales.

A lire aussi :Sierra Léone: la présidente de fédération inculpée pour corruption

A lire aussi :Fifa : Samoura attendue en Sierra-Leone

Francis Ben Kaifala, le dirigeant de l'ACC, les a mis en garde contre des sanctions sévères, s'ils n'obéissent pas à la décision prise par l'organe anticorruption et notifiée au ministre des Sports, Ibrahim Nyelenkeh.

"Si votre ministère ne prend pas les mesures nécessaires dans les sept jours suivant la réception de ce gentil rappel sur la nécessité de faire respecter la loi, nous ouvrirons une enquête contre eux pour abus de pouvoir", a déclaré Francis Ben Kaifala dans une lettre adressée en même temps au ministre des Sports, à Isha Johansen et à Christopher Kamara.

A lire aussi :Football : des dirigeants arrêtés en Sierra Leone

Mme Johansen avait été évincée du comité exécutif de la Fédération sierra-léonaise de football, mais la Fifa, qui dirige le football mondial, ne prend pas en considération son renvoi et continue à travailler avec elle.

La Fifa est en train de superviser une feuille de route visant à mettre fin aux divergences entre Mme Johansen et les autres membres du comité exécutif de la SLFA.