L'opposition dénonce un "coup d'État constitutionnel" de Condé en Guinée

Alpha Condé est au terme de son second et dernier mandat Copyright de l’image AFP
Image caption Alpha Condé est au terme de son second et dernier mandat

L'opposition guinéenne a fortement critiqué le souhait du président Alpha Condé d'organiser un référendum pour faire approuver des changements constitutionnels qui lui permettraient de rester au pouvoir.

Fodé Oussou Fofana, du principal parti d'opposition guinéen, l'Union des Forces Démocratiques de la Guinée, a qualifié l'annonce du chef de l'Etat de "coup d'État constitutionnel " et de "fraude ".

"Changer les règles pour rester au pouvoir est une " trahison. ", a-t-il déclaré.

A la fin de l'année prochaine, M. Condé doit quitter le pouvoir car il sera au terme des deux mandats que la constitution actuelle l'autorise à faire.

Cette question controversée a donné lieu à de grandes manifestations ces derniers mois.

Plus de 20 personnes ont été tuées par les forces de l'ordre durant ces manifestations.

Image caption L'opposition guinéenne dénonce un "coup d'État constitutionnel"

Lire aussi

Sur le plan international, les réactions sont mitigées.

L'Amérique et les pays de l'UE continueront probablement à faire pression pour une transition pacifique du pouvoir, mais M. Condé semble avoir le soutien de la Russie.

La Russie est déjà fortement présente en Guinée où elle a beaucoup investi dans le secteur minier.

La Russie cherche aussi à approfondir ses liens politiques et militaires en Guinée et ailleurs sur le continent.

Media playback is unsupported on your device
" Si Alpha Condé réussit, ça peut donner des idées en Côte d'Ivoire, ça peut même donner...

Lire plus