Le Kenya remplace la Guinée équatoriale à la CAN Féminine

Kenya Copyright de l’image Getty Images
Image caption La CAF donne raison au Kenya

La Fédération kenyane de football (FKFF) a annoncé que les Harambee Starlets vont remplacer la Guinée équatoriale lors de la Coupe d'Afrique des Nations féminine 2018.

Le coup d'envoi de ce tournoi de huit équipes sera donné le 17 novembre au Ghana.

La Guinée équatoriale, double championne en titre, a battu le Kenya 3 : 2 sur l'ensemble des deux manches qualificatives avant que les Kenyans ne protestent contre la présence de six joueurs au sein de l'équipe adverse.

La Confédération Africaine de Football (CAF) a finalement donné raison au Kenya notamment en ce qui concerne la joueuse Anette Jacky Messomo : elle serait "de nationalité camerounaise et aurait joué pour plusieurs clubs européens."

La lettre de la CAF à la Fédération kenyane de football explique que "le Conseil de discipline décide que la protestation du Kenya est recevable ; une sanction de 10.000 dollars est imposée à la Fédération de Guinée équatoriale ; et l'équipe de Guinée équatoriale est disqualifiée de la CAN féminine 2018 ".

Il s'agira de la deuxième participation du Kenya à la compétition après sa première participation au tournoi en 2016 au Cameroun.

A lire aussi : CAN féminine : 8e sacre du Nigeria

A lire aussi : CAN féminine : Cameroun-Nigeria pour la finale

A lire aussi : Finale de la CAN Féminine : vers une revanche