CAN 2019 : RDC-Liberia se jouera à Kinshasa, malgré Ebola

Le président de la CAF, Ahmad Copyright de l’image AFP/Getty Images
Image caption Le président de la CAF, Ahmad

Le Liberia et la RDC vont se rencontrer, dimanche, au stade des Martyrs de Kinshasa, pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019.

La Fédération libérienne de football (LFA, sigle en anglais) avait adressé une lettre à la CAF, lui demandant de délocaliser le match dans un autre pays en raison de l'épidémie d'Ebola.

La maladie a fait 584 morts dans l'est de la RDC, selon un bilan publié début mars par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La CAF a répondu négativement à la demande de la LFA, estimant qu'il n'y a rien à craindre pour la tenue de la rencontre à Kinshasa.

"Le virus Ebola se trouve très loin de Kinshasa et il n'y a aucun risque à craindre pour tenir le match entre la République démocratique du Congo et Liberia au lieu convenu", a déclaré Samson Adamu, le directeur des compétitions de la CAF, dans un email envoyé à la LFA, le 17 mars.

"La CAF est en contact avec l'OMS et suit la situation de près, pour assurer le déroulement du match dans les meilleures conditions", écrit Adamu dans le courrier électronique vu par un journaliste de la BBC.

Lire aussi :

CAN 2019 : le Liberia ne veut pas aller jouer en RDC

RDC/NIGERIA : le foot malgré Ebola

Malgré son inquiétude, le secrétaire général de la LFA, Isaac Montgomery, a accepté la décision de la CAF.

L'équipe de football du Liberia va quitter Monrovia mardi matin, pour Kinshasa, afin d'y jouer le match, selon M. Montgomerry.

La rencontre entre Congolais et Libériens est décisive, car il s'agit de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, et les deux équipes sont au coude-à-coude entre elles, mais aussi avec les deux autres de la poule, le Zimbabwe et le Congo.

Lire aussi :

Ebola fait 500 morts en RDC

Le Liberia a sept points, soit un de plus que la RDC. Le Zimbabwe est en tête de la poule avec 8 points, le Congo est dernier avec 5. Seules deux équipes doivent se qualifier à la phase finale de la CAN prévue en juin et juillet en Egypte.

Cette journée est d'autant plus cruciale que même le dernier de la poule, le Congo, a encore les chances de se qualifier.

En août 2014, la CAF avait interdit au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée d'accueillir des matchs internationaux par crainte de propagation du virus Ebola, qui a fait plus de 11.000 morts dans ces trois pays entre 2013 et 2015.

Les trois pays avaient finalement accueilli les matchs entre mai 2015 et janvier 2016.