Athlétisme : le Kényan Kiprop suspendu pour dopage

Kenya Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le coureur kényan Asbel Kiprop

Le coureur kényan de 29 ans était déjà sous le coup d'une suspension provisoire depuis février 2018 en raison du contrôle positif à l'érythropoïétine (EPO), établi le 27 novembre 2017, qui lui vaut cette suspension de quatre ans.

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) a annoncé samedi la suspension pour quatre ans d'Asbel Kiprop, champion olympique du 1.500 m en 2008 et triple champion du monde.

A 29 ans et déjà sous le coup d'une suspension provisoire depuis février 2018, il a été contrôlé positif à l'érythropoïétine (EPO) le 27 novembre 2017.

"J'ai toujours dit que je ne m'étais pas dopé et je continuerai à maintenir mon innocence même si cette décision signifie que je ne serai plus autorisé à courir pour les quatre prochaines années" indique M. Kiprop.

A lire aussi

Dopage : le contrôle positif de Kiprop confirmé

Samuel Kalalei suspendu pour quatre ans

Dopage : la suspension de Rita Jeptoo prolongée

Le Kenya a été placé en 2016 sur la liste des pays sous surveillance de l'IAAF, la Fédération internationale d'athlétisme.

Au total, 138 athlètes kényans ont été testés positifs lors des campagnes anti-dopages depuis 2004, la grande majorité des cas ayant été constatée lors de tests en compétition.

"C'est triste que le monde entier croie que je suis coupable de prendre des produits dopants alors que je suis à l'avant-garde de la lutte contre le dopage dans le sport", regrette Kiprop sans préciser s'il va faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).