Rugby : percée difficile d'un sport atypique en Afrique

Siya Kolisi, le capitaine des Stormers en Afrique du Sud, marque l'essai d'ouverture lors du match de Super Rugby entre son équipe et les Crusaders. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'envol de Siya Kolisi, capitaine des Stormers en Afrique du Sud, à l'image de l'essor du Rugby sur le continent.

Malgré l'impression d'être méconnu du grand public en Afrique, le rugby est un sport qui continue de faire son bonhomme de chemin.

La récente intégration de l'Algérie à World Rugby, l'instance dirigeante de la discipline dans le monde lui fait prendre un nouvel essor sur le continent.

Le comité exécutif de World Rugby, l'instance internationale en charge du rugby à 15 et à 7, a voté mardi 21 mai à Dublin en faveur de l'intégration de l'Algérie comme membre affilié, nous apprend Rugby Afrique, l'instance dirigeante du sport sur le continent.

Le rugby compte environ 1 million de licenciés sur le continent, avec plus de 35 fédérations.

Lire aussi:

La Côte d'Ivoire accueille la Silver cup zone B - 2019

Mondial-2023 de rugby : l'Afrique du sud 'amère'

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les joueurs du Kenya se félicitent après un bon coup d'essai.

Un sport mal connu en Afrique

Mais il reste un sport qui semble être méconnu du public dans certaines parties du continent.

"A Madagascar, les matchs internationaux de rugby remplissent le stade de 30 000 places. L'Afrique a connu une augmentation de plus de 30 millions de fans depuis 2013", nous apprend, Coralie Van Den Berg, Manager générale de Rugby Afrique.

Selon elle, "pour accroître la popularité du jeu partout sur le continent, Rugby Afrique s'efforce d'organiser des matchs et des tournois dans autant de pays que possible en Afrique".

C'est pour cette raison, dit-elle, qu'en 2019, l'instance dirigeante du Rugby va organiser "des compétitions de rugby continental en Afrique du Sud, en Tunisie, au Zimbabwe, au Kenya, en Ouganda ou à Maurice", mais également dans 4 autres pays à confirmer en Afrique occidentale ainsi qu'en Afrique centrale.

Lire aussi:

Un capitaine noir pour les Springboks

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Echappée de Vincent Onyala du Kenya lors d'un match contre le Japon à Hong Kong en avril 2019.

Vers une CAN de Rugby

Coralie Van Den Berg explique que les jalons pour une Coupe d'Afrique des nations de Rugby sont posés puisque l'espace existe déjà.

"Il arrive, regardez cet espace ! Nous avions trois tournois différents : le Gold Cup, le Silver Cup et le Bronze Cup et un système de promotion ou relégation entre les différents groupes qui étaient basés sur le classement", affirme-t-elle.

Pour elle, un nouveau format sera prochainement dévoilé par Rugby Afrique pour remplacer ces différents tournois en une structure unique de compétition, "plus facile à comprendre et véritablement panafricaine".

Si bien que le rugby est très populaire en Afrique du Sud, c'est la Namibie qui est à la tête du classement continental.

"La Namibie est numéro 1 avec son équipe masculine à quinze et s'est qualifiée pour participer à la Coupe du monde de rugby au Japon plus tard cette année", nous apprend Mme Van Den Berg.

Lire aussi:

JO Rio: l'Afrique du Sud domine le rugby à sept

Mondial de rugby : l'Af. du Sud favorite

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Jeff Olouoch du Kenya se débat avec un joueur du Fiji.

Les meilleures équipes africaines

"Le Kenya est en compétition au plus haut niveau international en rugby à 7, il fait partie des équipes de base de la Série Mondiale à 7. Ils sont également très performants au niveau continental en rugby à 15 et leur rugby féminin est également en pleine croissance", poursuit-elle.

D'ailleurs, renseigne-t-elle, "le Kenya est en lice pour la qualification pour la Coupe du monde de rugby féminin en août prochain à Johannesburg et pour la qualification olympique féminine à 7 en octobre en Tunisie".

Dans la même région, l'Ouganda, le Zimbabwe et la Zambie ont fortement progressé en rugby à 15 et à 7.

Lire aussi:

Rugby : une poule difficile pour l'Angleterre

Au nord, renseigne toujours Coralie Van Den Berg, "la Tunisie est classée 4ème avec l'équipe masculine à 15 en Afrique et elle a une ambition très claire de se qualifier pour les Jeux Olympiques avec son équipe féminine à 7".

Beaucoup de fédérations font de nombreux efforts dans le recrutement et la formations des jeunes joueurs.

"Au Sénégal, par exemple, l'équipe des moins de 20 ans a terminé 3e de la compétition continentale, juste derrière la Namibie et le Kenya ! Il s'agit d'une réalisation de taille", a-t-elle révélé.

La Côte d'Ivoire, le Nigeria et le Ghana ont un potentiel énorme et se disputent la qualification olympique dans le tournoi masculin.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une joueuse kényane se fait saisir par Stéphanie Chan de Hong Kong.

Les défis du rugby africain

L'édition 2018 de la compétition de qualification des équipes africaines pour la Coupe du monde de Rugby a généré plus de 2 millions de vues, selon Mme Van Den Berg.

Cependant, l'infrastructure et l'équipement demeurent un défi de taille pour le rugby.

"Tous les pays africains ont besoin de plus de ballons de rugby en raison de la croissance rapide du jeu que nous connaissons actuellement", plaide-t-elle.

"Le rugby, poursuit-elle, a également besoin d'un soutien institutionnel accru de la part des ministères des sports pour développer des terrains de rugby appropriés".

Regarder:

Media playback is unsupported on your device
Au Ghana, les grandes peines de la pépinière du Rugby