Dites "World Athletics" à partir d'octobre prochain

L'Anglais Sebastian Coe dirige l'IAAF depuis 2015. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'Anglais Sebastian Coe dirige l'IAAF depuis 2015.

L'instance chargée de l'athlétisme dans le monde veut, avec ce changement, "présenter un visage moderne, plus créatif et plus positif pour le sport", a déclaré Sebastian Coe, son président.

Le nom de cette organisation sportive est associé depuis quelques années aux scandales de corruption et de dopage.

La justice française a récemment réclamé le renvoi devant le tribunal de l'ancien président de l'IAAF, le Sénégalais Lamine Diack, pour "corruption active et passive" et "blanchiment en bande organisée".

Il est soupçonné d'être l'un des acteurs clés d'un système de corruption destiné à couvrir des cas de dopage en Russie.

Lire aussi :

La justice suisse suspend les règles de l'IAAF sur la testostérone

IAAF: Diack veut une confrontation avec Coe

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Lamine Diack, ancien dirigeant de l'IAAF, est poursuivi en France pour "abus de confiance".

Lamine Diack, qui a dirigé l'athlétisme mondial de 1999 à 2015, est visé pour des faits présumés d'"abus de confiance". Il aurait permis à son fils Papa Massata Diack "de s'approprier des recettes de l'IAAF provenant de sponsors".

La nouvelle appellation de la Fédération internationale a pour but de rendre "le sport plus accessible à un public plus large, tout en donnant à l'instance dirigeante mondiale la possibilité de communiquer plus clairement sa mission", a expliqué Sebastian Coe.

"Nous espérons que notre nouvelle marque contribuera à attirer une nouvelle génération de jeunes vers l'athlétisme", a-t-il ajouté.

Fondée en 1912, l'IAAF était initialement l'abréviation de l'"International Amateur Athletics Federation" avant que le mot "amateur" soit remplacé en 2001 par "association of".