La Fifa suspend le Sierra-Léonais Abu Bakarr Kabba pour cinq ans

La Fifa a suspendu plusieurs dirigeants du football africain pour des opérations de trucage de matchs. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La Fifa a suspendu plusieurs dirigeants du football africain pour des opérations de trucage de matchs.

Le dirigeant sportif est condamné à payer une amende de 50 000 dollars US, l'équivalent de 26,6 millions de francs CFA.

La Fifa a reconnu Abu Bakarr Kabba "coupable d'avoir accepté et perçu des pots-de-vin", dans une opération de trucage de matchs internationaux.

Kabba, secrétaire général par intérim de la SLFA, était l'un des 15 joueurs et officiels initialement suspendus en 2014 lors d'une enquête sur un match truqué.

La présidente de la SLFA, Isha Johansen, qui s'est longtemps battue pour la tenue d'une enquête sur les matchs en question, s'est réjouie de la décision de la Fifa.

"Après des années au cours desquelles le sport préféré de notre pays a fait l'objet d'allégations (…) d'irrégularités en matière de matchs truqués et de paris, l'annonce de l'inculpation d'anciens dirigeants de la Sierra Leone ne peut que servir les intérêts de la nation", dit-elle dans un communiqué.

Lire aussi :

La Fifa met fin à la suspension de Kalusha Bwalya

La FIFA prolonge la suspension de Kwesi Nyantakyi

"J'espère que l'aube d'une nouvelle ère du football sierra-léonais est à portée de main", ajoute Isha Johansen.

L'enquête de la Fifa a été retardée à plusieurs reprises.

Elle portait sur plusieurs matchs dont une rencontre de qualification pour la Coupe du monde entre la Sierra Leone et l'Afrique du Sud en 2008.

En avril, Ibrahim Kargbo, un ancien capitaine de l'équipe nationale sierra-léonaise, a fait l'objet d'une suspension à vie, durant laquelle il ne doit exercer aucune activité liée au football.

Il lui est reproché d'avoir pris part à des trucages de matchs internationaux.

Aucune information n'a été donnée sur les matchs pour lesquels il avait été sanctionné.