La Kényane Kosgei détient le record mondial du semi-marathon féminin

Brigid Kosgei au Grand North Run Copyright de l’image PA
Image caption Brigid Kosgei au Grand North Run

Brigid Kosgei a couru dimanche le semi-marathon le plus rapide de l'histoire pour une femme, lors du Great North Run, à Londres.

Avec un chrono d'une heure, quatre minutes et 28 secondes, elle a pris une avance de 23 secondes sur le record du monde établi par sa compatriote Joyciline Jepkosgei en 2017 à Valence.

Chez les hommes, c'est Mo Farah qui s'est imposé pour la sixième année consécutive.

Copyright de l’image PA
Image caption Mo Farah a remporté le semi-marathon de Great North Run pour la sixième fois consécutive.

A 36 ans, le champion olympique britannique a été poussé dans ses derniers retranchements par l'Ethiopien Tamirat Tola, ne faisant la différence que dans le dernier kiomètre et demi. Il a terminé en 59 minutes et 7 secondes.

Le Néerlandais Abdi Nageeye a terminé troisième. Farah prépare actuellement le marathon de Chicago qu'il avait remporté l'an dernier en établissant un nouveau record européen en 2 heures, 5 minutes et 11 secondes.

Lire aussi :

Le Kényan Kipchoge remporte le marathon de Londres

Le Kenya ira aux Mondiaux d'athlétisme sans ses meilleurs marathoniens