Asamoah Gyan rejoint la Super League indienne

Le Ghanéen Asamoah Gyan Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Ghanéen Asamoah Gyan a marqué plus de buts en Coupe du Monde que tout autre joueur africain.

L'ancien capitaine ghanéen Asamoah Gyan va évoluer dans la Super League indienne.

Gyan se rendra à Guwahati ce week-end pour entamer la dernière étape d'une carrière qui a déjà couvert dix clubs sur trois continents.

"Je suis extrêmement enthousiaste à l'idée d'entamer ce nouveau chapitre de ma carrière", a déclaré le footballeur de 33 ans.

"J'ai beaucoup entendu parler du NorthEast United FC et de l'Indian Super League et je suis ravi d'en faire partie pour la saison à venir.

"Je suis confiant que nous pouvons améliorer la merveilleuse saison que le club a connue l'an dernier."

Il s'installe en Inde avec une solide réputation acquise au niveau international et au cours de ses séjours dans des clubs du monde entier, en particulier aux Emirats Arabes Unis.

A lire aussi

Qui est Asamoah Gyan, le Ghanéen qui a pris sa retraite?

Asamoah Gyan nommé ''capitaine général'' des Black Stars

Asamoah Gyan retrouve les Black Stars

Le meilleur buteur à l'international du Ghana a également joué dans les meilleures ligues en Angleterre, en France, en Italie et en Chine.

Le directeur général du NorthEast United FC, Priya Runchal, espère que la bonne réputation de Gyan aura un effet positif pour le club.

"Nous sommes ravis qu'un joueur du calibre et de l'expérience de Gyan rejoigne notre équipe", a déclaré Runchal.

"Il a toujours fait preuve d'excellence au plus haut niveau du football mondial et nous sommes confiants qu'il ajoutera beaucoup de puissance sur le terrain".

Le club n'a été créé qu'en 2014 et son meilleur résultat en Super League indienne a été la saison dernière avec une quatrième place.

Gyan espère remplacer le meilleur buteur du NorthEast United FC, Bartholomew Ogbeche du Nigeria, qui a marqué 12 buts avant de rejoindre le Kerala Blasters toujours en Super League indienne.

Liens Internet sur le même sujet

La BBC n'est pas responsable du contenu de sites externes