Victime de problèmes cardiaques, le Camerounais Joel Tagueu rejoue

Joel Tagueu, Maritimo Copyright de l’image Getty Images
Image caption Joel Tagueu (à gauche) a fait 10 apparitions dans toutes les compétitions pour Maritimo la saison dernière.

L'international camerounais Joël Tagueu a déclaré que sa capacité à rejouer au football malgré un diagnostic de maladie cardiaque est une "victoire".

Le problème cardiaque de Tagueu a été détecté lors de la préparation de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 et l'a conduit à être exclu de la compétition.

Près de cinq mois après son dernier match, l'attaquant de 25 ans est revenu sur le terrain dimanche en remplaçant Cruzeiro à la 77ème minute de leur victoire 2 à 1 sur les Corinthians en Serie A brésilienne.

"Ça a été un moment très difficile pour moi. J'ai dû attendre un mois avant d'obtenir une décision définitive sur ma situation", a déclaré Tagueu jeudi, dans ses premiers commentaires publics depuis le match.

"J'ai dû consulter plusieurs cardiologues à travers le Brésil pour obtenir différentes opinions et j'ai travaillé avec les meilleurs cardiologues du pays et je suis heureux que tout se soit bien passé".

Lire aussi :

CAN 2019 : risque de mort subite chez les Lions indomptables

Football : mort subite du Congolais Zibabaka

"C'est une victoire de pouvoir rejouer et de pouvoir revêtir le maillot du club, c'est comme un rêve devenu réalité".

En juin, lorsque Tagueu a été diagnostiqué pour la première fois avec une malformation cardiaque, il a expliqué dans une vidéo en ligne qu'une chirurgie serait nécessaire pour remédier à sa maladie.

Les craintes pour la santé de l'attaquant ont été exacerbées par la mort de plusieurs joueurs ayant des problèmes cardiaques au cours des deux dernières décennies, dont ses compatriotes Marc Vivien Foe en 2003 et Patrick Ekeng en 2016.

Lutter contre la relégation

Mais l'ancien attaquant de Maritimo n'a pas opté pour la chirurgie alors que son équipe - menacée par une relégation - se prépare pour un match décisif contre Cruzeiro, qui occupe actuellement la 17ème place du championnat brésilien à 20 équipes.

"Mon objectif était de retourner sur le terrain et le fait d'avoir tous ces rapports positifs des différents cardiologues me donne une tranquillité d'esprit", a-t-il insisté.

"Je pense qu'en tant qu'athlète, je me suis amélioré après mon passage au Portugal. Quand je suis arrivé à Cruzeiro, j'étais jeune, mais maintenant je suis plus âgé et je crois que je peux être d'une plus grande aide pour l'équipe".

"Nous devons nous concentrer en équipe pour sortir de la relégation. Si on me donne l'occasion, je ferai de mon mieux pour aider l'équipe".

Lire aussi :

Football : les arrêts cardiaques "sous-estimés"

Prévenir les crises cardiaques dans le football

La décision de Tagueu de revenir à l'action a été déclenchée par l'approbation de deux des institutions de cardiologie les plus renommées du Brésil.

"Le protocole médical avec l'équipe camerounaise est différent et parce qu'ils ont récemment perdu un joueur à cause de complications cardiaques, ils ont décidé d'abandonner Joël", a déclaré le docteur Sergio Campolina de l'équipe de Cruzeiro.

"Nous avons des assurances sur la santé de Joël, donc nous avons décidé de le rappeler dans l'équipe et nous sommes heureux de cette décision".

Tagueu, qui a marqué un but en quatre matches pour le Cameroun, a parlé de son angoisse d'être de nouveau écarté par les quintuples champions d'Afrique pour la Coupe des Nations de cette année.

"J'ai été choqué quand j'ai été exclu de l'équipe du Cameroun pour la CAN en Egypte. Mais j'étais moins anxieux parce que les médecins étaient calmes et ont indiqué que je pouvais être soigné", explique-t-il.

"Mais d'autres joueurs comme Kanu ou Abidal ont été opérés pour d'autres problèmes de santé et ont continué à jouer, donc je ne suis pas inquiet".

Tagueu, qui a inscrit 8 buts en 30 matches la saison dernière pour le club portugais de Maritimo, s'apprête à disputer un autre match dimanche face à Fortaleza, Cruzeiro.

Liens Internet sur le même sujet

La BBC n'est pas responsable du contenu de sites externes