Coronavirus: Bassogog offre 10 millions aux Camerounais de Chine

L'attaquant camerounais Christian Bassogog Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'international camerounais Christian Bassogog

L'attaquant camerounais Christian Bassogog a annoncé qu'il ferait don de 10 millions de francs CFA (16 000 $ ou 13 000 £) aux étudiants camerounais vivant dans les régions de Chine frappées par l'épidémie de coronavirus.

Le jeune homme de 24 ans, qui a rejoint le club de Super League chinoise Henan Jianye en 2017, est actuellement à Yaoundé alors que le football est suspendu en Chine à cause du virus.

L'ambassade du Cameroun en Chine indique que près de 300 Camerounais, principalement des étudiants, vivent dans la province de Hubei, considérée comme l'épicentre de l'épidémie de coronavirus.

Parmi eux, environ 200 se trouvent actuellement dans la ville de Wuhan, qui est en quarantaine depuis le 23 janvier.

"La Chine occupe une place particulière dans mon cœur et c'est là que j'exerce mon métier", a déclaré M. Bassogog après avoir rencontré le ministre délégué aux relations extérieures du Cameroun.

"Cet argent est destiné à aider les ressortissants camerounais vivant en Chine, en particulier les étudiants.

"Il est important que nous nous réunissions dans de telles périodes et que nous montrions un tel soutien et un tel amour aux nécessiteux.

"Nous voulons que plus de Camerounais à travers le monde tendent la main et soutiennent non seulement leurs compatriotes mais aussi la Chine en tant que nation", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Son don intervient après que le président Paul Biya, a ordonné que 50 millions de francs CFA (82 000 dollars ou 65 000 livres sterling) soient mis à la disposition de l'ambassade du pays à Pékin, afin de fournir une assistance aux Camerounais vivant dans les zones touchées.

M. Bassogog a été nommé joueur du tournoi lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2017.

Le Cameroun avait remporté le titre.

Il espère que son don pourra inciter davantage de joueurs camerounais à prêter attention à la crise médicale en Chine.

Sur le même sujet