Angleterre-Football: Man U et Tottenham chutent

C'était bien parti pour Man U, quand Van Persie a mis à profit, à la 13e minute, sa 1ère titularisation par van Gaal. Copyright de l’image Getty
Image caption C'était bien parti pour Man U, quand Van Persie a mis à profit, à la 13e minute, sa 1ère titularisation par van Gaal.

Man U a replongé à la 12e place, avec cette cinquième journée, au contraire de la précédente, où les Red Devils avaient décroché leur première large victoire de la saison, en battant les Queens Park Rangers, 4-0.

Leicester, qui les a battus ce dimanche, enchaine un 2e succès et pointe son nez au 6e rang.

Avec sa 9e place, Tottenham sauve à peine la face, tandis que West Bromwich Albion sort de la zone de relégation (15).

Man U a pourtant mené 2-0 et 3-1, avant de craquer inexplicablement pour subir de façon inquiétante la loi d'un sans-grade.

De son côté, Tottenham encaisse un 2e revers d'affilée à domicile, pour la 1ère fois depuis l'automne 2012.

Premier but de Falcao...

Tout avait pourtant bien commencé pour l'entraîneur de Manchester United van Gaal récompensé d'avoir offert sa 1ère titularisation à Falcao, avec une passe décisive du Colombien pour le 1er but de la saison de van Persie (13e minute), suivi trois minutes plus tard du break de Di Maria, après un bon travail de Rooney (16e minute).

Ulloa, qui finira même par inscrire sur penalty son 5e but après l'exclusion de Blackett (83e minute), a donc pu placer sa tête (17e minute) et éviter ainsi à son équipe de douter.

Rebelote en 2e période puisque sitôt après le 3e but de Herrera (57e minute), Nugent a bénéficié d'un premier penalty cinq minutes plus tard (62e minute). La faute de Rafael sur Vardy semblait pourtant bien légère.

Manifestement touché, Man U a alors pris l'eau et Leicester a égalisé par Cambiasso (64e minute), puis en prenant logiquement l'avantage après une contre-attaque de Vardy (79e minute).

Alors que Mata, fautif sur le 4e but, avait été laissé de côté pour faire de la place à Falcao, la défense continue de prendre l'eau.

Celle de Tottenham n'a craqué qu'une fois (Morrison, 74e minute) mais trois jours après le nul 0-0 à Belgrade contre le Partizan, les Spurs ont continuellement été étouffés par West Bromwich Albion. Ce dernier n'avait plus gagné depuis sept matchs.