CAN 2023 : "Pas de compétition en juin"

Copyright de l’image AP
Image caption Selon son secrétaire général, la FIFA s'est déjà entendue avec la CAF sur la tenue de la CAN 2023 en juin.

La ministre guinéenne des Sports déclare que le déroulement de la compétition au mois de juin - au lieu de janvier - ne conviendrait pas à son pays.

"Nous ne pouvons pas accueillir la Coupe d’Afrique en juin, qui coïncide avec la saison des pluies chez nous", a dit Domani Doré à la RTG, la télévision d’Etat guinéenne.

"La CAF doit tenir compte de l’avis de la Guinée qui, en tant qu’Etat, décide des dates de la compétition", a fait valoir Doré.

Elle reconnaît toutefois qu’il y aura presque un chevauchement des calendriers de la Coupe du monde et de la CAN, entre novembre-décembre 2022 et janvier 2023.

"Ce n’est pas possible"

"La CAF doit prendre en considération notre avis. En juin, nous ne pouvons pas organiser une compétition internationale. Ce n’est pas possible", a insisté la ministre guinéenne des Sports.

Le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, a annoncé la semaine dernière que la CAN 2023 pourrait être reportée au mois de juin de la même année, pour "éviter que des footballeurs africains jouent lors de la Coupe du monde et à nouveau, deux semaines après, pour la CAN".

Valcke a fait cette déclaration après qu’un groupe de travail de la FIFA a suggéré la tenue du Mondial en novembre-décembre 2022, pour éviter de la jouer durant l’été, qui est particulièrement chaud au Qatar, le pays-hôte.

La FIFA et la Confédération africaine de football (CAF) se sont mises d’accord pour la tenue de la CAN 2023 en juin, et non en janvier, selon Valcke.