Léa Buet, une judoka au Sénégal

Les Championnats d'Afrique de judo s'ouvriront jeudi à Libreville, au Gabon. Parmi les participants, une Française qui vient d’être naturalisée sénégalaise.

Léa Buet s'est battue pendant de longs mois pour obtenir ses papiers à temps et participer à la compétition.

La jeune femme de 25 ans promet qu’elle n’a pas adopté la nationalité sénégalaise par opportunisme.

Copyright de l’image

Du haut de son 1m58, elle va donc défendre les couleurs de sa nouvelle patrie sur les tatamis gabonais.

Avant de reprendre le judo en tant que pratiquante, Léa Buet s’était installée à Dakar dans le but de développer le sport dans ce pays.

Cette bretonne a ainsi créé une association dans l’idée de servir de rampe de lancement aux jeunes Sénégalais.

Copyright de l’image

Forte d’une dizaine d’années dans les catégories « jeunes » avec l’équipe de France, elle a été sélectionnée à la dernière minute avec l’équipe sénégalaise.

Pour ses premiers championnats d’Afrique, Léa Buet visera le titre dans la catégorie des moins de 57 kg.

Si elle atteint son objectif au Gabon, elle pourra envisager de combattre ses compatriotes françaises en 2016 à Rio, à l’occasion des Jeux olympiques.